Orientations pour l’année 2016 __________________ par Shiv Charan Singh

12 janvier 2016
Shiv Charan Singh à Beaujeu, été 2005.

Shiv Charan Singh à Beaujeu, été 2005.

 

Disciple de Yogi Bhajan depuis 1982, Shiv Charan Singh est le fondateur de l’Ecole Internationale de Karam Kriya (numérologie sacrée).

Le Karam Kriya est un chemin d’éveil de la conscience guidé par les nombres.

C’est une voie pour nous aider à comprendre les potentialités, les processus en jeu, l’histoire et les possibilités futures.

Cette voie peut être explorée pour aider à comprendre et guider des questionnements individuels, mais aussi pour regarder d’une manière plus globale, universelle, ce qui se joue à un moment donné.

Voici un texte de Shiv Charan Singh pour nous éclairer sur les potentiels et possibles de cette nouvelle année qui commence.


2+0+1+6 = 9 : les significations et les implications

Le voyage apparemment impossible du conflit, de l’absence de repos,  de la peur, et du trauma, vers la paix

C’est une invitation adressée à chacun de nous, pour orienter sa conscience et sa vie en fonction des vibrations de l’année, régit en 2016 par le nombre 9.

Ce n’est, en aucun cas, une prévision, une prédiction ou une prophétie.

C’est plutôt une invitation à profiter du phénomène 2016 (2+0+1+6=9) pour se focaliser sur certains thèmes qui peuvent être associés à la combinaison des nombres 2016, 16, et 6.

Nous vous suggérons de vous focaliser sur la transparence et la sensibilisation au subtil, à l’essentiel, et de rechercher la véritable signification et l’essence qui se trouvent derrière tout ce que nous percevons et communiquons.

Ceci appelle :

  • de la clarté et de la conscience pour déchiffrer ce qui est ambigu et vague,
  • de l’intrépidité et de la responsabilité pour prendre position, pour représenter (se tenir debout pour quelque chose) et pour parler à partir de l’essence subtile,
  • un sens de la simplicité et de la beauté cachée,
  • une sensibilité au mouvement et aux moments de grâce : de quel côté le vent souffle-t-il ?
  • la force de faire face aux défis qui demandera une tolérance au-delà de toute limite.

La plus haute expression est de voir toutes les personnes, toutes les manifestations et tous les phénomènes comme une expression du subtil (l’Âme du monde). Si vous êtes prêts, alors vous vous engagerez à cela et vous vous obligerez à interpréter chaque événement comme un mouvement immédiat de l’Âme du monde.

Le conflit est une force dominante sur la planète en dépit d’immenses efforts pour la paix. Le conflit continue de retenir l’attention du monde.

Marcher vers la paix demande que vous vous confrontiez au conflit à l’intérieur de vous-même et que vous le fassiez pour servir le monde. De le voir à travers les conflits dans votre propre famille et votre propre maison.

Percevez la présence de la beauté et de la magie de l’Âme du monde comme l’impulsion qui agit en arrière du décor. C’est seulement en accomplissant ce travail personnel que nous pourrons renouveler notre perception du conflit dans le monde et avoir un aperçu du chemin long et subtil vers une paix globale.

Quelquefois nous ne reconnaissons pas la véritable nature du conflit. Voici quelques exemples qui sollicitent notre attention :

  • La façon dont nos mécanismes de défense (physiques, émotionnels et mentaux), que nous avons construits pour nous protéger, sont aussi devenus une prison.
  • La lutte pour équilibrer l’intention essentielle avec le statu quo des structures traditionnelles.
  • Le combat entre le sens du devoir tel que défini dans le monde égotique du mental humain et celui qui vient de l’alignement de l’esprit sur la plus Haute Conscience.
  • Les efforts individuels hasardeux, qui dépérissent rapidement avec le temps, par rapport au mental collectif qui travaille, de façon intelligente, à un changement durable.
  • Vouloir faire quelque chose pour améliorer notre monde, et le monde qui nous distrait pour nous empêcher de faire ce que nous ne devons plus faire.

L’intuition (la conscience qui anticipe), qui reconnaît, qui accepte et qui approuve les principes universels, est nécessaire pour faire la différence.

Prier et projeter mentalement la paix, ce ne sera jamais suffisant. Respirer la paix et l’intégrer à notre flux sanguin, c’est cela qui fera la différence.

Le corps subtil peut être assimilé à l’Âme du monde. Année après année, il a appelé et en appelle de plus en plus fort à l’Humanité.

Que cette année 2016 vous apporte la vision et la clarté !

Ce que nous pouvons connaître du message de l’Âme du monde

  • Puissions-nous nous diriger vers l’Âme du monde et lui accorder notre attention.
  • Puisse l’Âme du monde nous bénir de ses trésors.

En quoi notre présence peut apporter le parfum de la paix

  • Puissent les barrières qui s’opposent à la paix être brisées et réduites en poussière.
  • Puissions-nous vivre et modeler nos existences en relation avec l’Âme du monde.
  • Et être, chacun à notre façon, un instrument de paix.

C’est une année pour faire un pas de côté et laisser de la place à la jeune génération. À titre d’exemple, Gourou Tegh Bahadur, le 9ème gourou, fut guidé vers sa destinée par son plus jeune fils âgé de 8 ans. Aussi, écoutez la jeune génération. Elle voit et sait des choses que la génération précédente ne pouvait pas savoir.

Yogi Bhajan mentionnait souvent à quel point méditer sur le mantra « Sat Nâm » pourrait éventuellement guider quelqu’un vers l’état de réalisation tel qu’il s’exprime à travers le mantra « Wahé Gourou ».

Méditez sur le mantra « Sat Nâm » et purifiez votre conscience, ouvrez les portes du domaine subtil et faites qu’il soit possible de révéler les trésors qui nous entourent. Alors, vous vous exclamerez : « Wahé Gourou ! ».


Vous pouvez télécharger ce texte en cliquant ici.


Categories: Numérologie sacrée, Pratiques, Voeux.

Tags:

Mentions légales