Le riz de la trinité, pour nettoyer le sang …

10 janvier 2013

Ingrédients :

  • Une cuillère à café de curcuma,
  • 2 oignons coupés en petits morceaux,
  • 2 gousses d’ail pelées et coupées en petits morceaux,
  • Un morceau de gingembre de 2,5 cm pelé et râpé,
  • Une tasse de riz basmati,
  • ½ – ¾  de tasse (250 ml) de ghee (beurre clarifié) ou d’huile végétale bio,
  • 1 tomate pelée et coupée en morceaux,
  • 4 ou 5 tasses  de légume divers coupés en morceaux.

Préparation (pour 4 assiettes) :

  • Rincez abondamment le riz.
  • Faites revenir le curcuma dans le ghee ou l’huile végétale pour les colorer.
  • Ajoutez ensuite le gingembre râpé, les oignons et l’ail.
  • Remuez doucement jusqu’à ce que les oignons tombent en morceaux.
  • Ajoutez  la tomate, les légumes et le riz avec 4 tasses d’eau.
  • Couvrez et laissez cuire à feu doux en surveillant et en ajoutant de l’eau si nécessaire jusqu’à ce que les légumes et le riz soient tendres.
  • Servez chaud.

Les racines de la trinité :

Un jour qu’on le questionnait sur les secrets de la force vitale, Yogi Bhajan répondit : « Les trois racines de la trinité : ailoignon et gingembre vous maintiendront à travers le temps et les âges. »
Ces racines fascinantes, mystérieuses et savoureuses sont essentielles pour un régime sain, et pour le nettoyage, le soutien et la production d’énergie dans le corps. On connaît depuis des lustres les grandes vertus de ces racines.
Même aujourd’hui, ces aliments font l’objet de vastes recherches. Pour toute personne intéressée par une vie saine, puissante, ces racines sont indispensables dans le régime.

L’ail :

Il a été consigné depuis longtemps que l’ail est une plante sacrée et puissante. Les Égyptiens avaient l’habitude de jurer par cela quand ils prononçaient un vœu solennel. Les médecins romains prétendaient qu’elle pouvait guérir 61 maux. La science moderne révèle ses merveilleuses propriétés de guérison.
Depuis le tournant du siècle, l’ail et les extraits d’ail sont utilisés contre les désordres gastro-intestinaux, la septicémie, le typhus, le choléra, les infections bactériennes et même le cancer. Des enquêtes des scientifiques russes ont rendu l’huile d’ail si populaire dans leur pays qu’elle est répertoriée comme « la pénicilline russe ».
L’ail augmente et stimule la production de sperme, essentiel pour la puissance sexuelle et des nerfs sains.

L’oignon :

Les Égyptiens considéraient l’oignon comme un symbole de l’univers. Le mot oignon est tiré du mot latin « unus » – signifiant « un ».
Pendant des siècles, les oignons et le jus d’oignon étaient recommandés pour guérir le mal d’oreilles, les coups de froid, la fièvre, la laryngite, les verrues et le cancer. On dit que les oignons stimulent la production de sang, le purifient et aident à garder une glycémie équilibrée.

Le gingembre :

Il est utilisé depuis bien avant les Romains. On disait qu’il guérissait les chagrins d’amour et qu’il prolongeait la vie. Le Roi Henry VIII le recommandait comme une prévention contre la peste.
Comme médecine aussi bien que comme épice, il est aujourd’hui largement utilisé comme stimulant digestif. Le gingembre est particulièrement utile aux femmes, fournissant l’énergie et soulageant les tensions associées aux crampes menstruelles.
La racine de gingembre nourrit les nerfs du corps et leur permet de transporter plus d’énergie. Il garde les liquides rachidiens de la colonne et du cerveau en bonne santé.

Bon appétit …

Categories: Recette, Santé.

Tags: ,

Mentions légales