Une expérience inoubliable : participer au Festival européen de Kundalini Yoga …

13 juin 2019

Festival européen de Kundalini YogaLe Festival Européen de Kundalini Yoga organisé par 3HO Europe chaque année en France depuis 1977, va se dérouler cette année du samedi 27 juillet au dimanche 4 août 2019, au Domaine de Fondjouan (en Sologne, non loin de Blois) offrant à ses participant(e)s une expérience spirituelle et humaine d’une indescriptible intensité !

Plus de 3.000 personnes venant de toute l’Europe (quelques unes venant d’Afrique, d’Asie et d’Amérique) se rassemblent dans un environnement naturel pour pratiquer, pendant 8 jours, le Kundalini Yoga et d’autres activités liées aux enseignements de Yogi Bhajan, y compris 3 jours de Tantra Blanc. Toutes suivent un régime alimentaire spécifique, participent à des ateliers inspirants dirigés par des enseignants internationaux, chantent, dansent et pratiquent d’autres activités divertissantes.

Camper en plein air avec sa famille et des amis, tout en pratiquant le yoga pour élever sa conscience, est une expérience qui peut transformer votre vie.

Les nouveaux venus et les débutants en yoga sont les bienvenus et bénéficient d’une attention particulière.

Le thème de 2019 est : « Soyez la Lumière ». Au moment où nous célébrons le 50ème anniversaire de la création de 3HO  (Healthy, Happy, Holy Organisation), l’organisation pour la Santé, la Sérénité, la Sainteté, nous revenons aux premiers enseignements de Yogi Bhajan: « Live light, travel light, spread the light, be the light » « Vivez léger, Voyagez léger, Répandez la lumière, Soyez la lumière ». Nous découvrirons comment cette formule peut nous conduire à être la lumière – en nous souvenant et en nous reliant en permanence à notre lumière intérieure, pour qu’elle rayonne et serve l’humanité.

Vous trouverez toutes les informations sur l’édition 2019 dans les pages en français du site de 3HO Europe.

 

Categories: Méditation, Pratiques, Yogi Bhajan.

Tags:

« Kirtan Kriya » : Une nouvelle dimension dans la prévention de la maladie d’Alzheimer

12 juin 2019

Article scientifique rédigé par Dharma Singh Khalsa, M.D. président fondateur et directeur médical de la « Fondation pour la recherche et la prévention de la maladie d’Alzheimer »


Article sur Kirtan KriyaC’est une période cruciale dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. La perte de mémoire et la maladie d’Alzheimer touchent plus de 5 millions de personnes aux États-Unis et beaucoup plus dans le reste du monde. Selon l’association « Alzheimer 2013 », ces chiffres devraient s’envoler avec la poursuite du vieillissement de la population. En effet, en ce moment, aux USA, on diagnostique une maladie d’Alzheimer toutes les 68 secondes ; c’est notre sixième principale cause de décès ; elle coûte à la société plus de 150 milliards de dollars par an ; et il y a plus de 10 millions de soignants non rémunérés. L’année dernière, le président Barack Obama a signé le « National Alzheimer’s Projet Act » (NAPA) visant à éradiquer la maladie d’Alzheimer d’ici 2025. Il l’a également mentionné dans son premier état de l’Union, lors de son deuxième mandat, en janvier 2013.
Alors que la médecine traditionnelle recherche une solution médicamenteuse, cet article révèle les recherches émergentes sur une étude scientifique d’une méditation de yoga, simple à faire, appelée « Kirtan Kriya » qui a un impact positif sur le cerveau et sur la mémoire, ainsi que sur la santé cellulaire et l’expression des gènes.
Kirtan Kriya fait partie des recherches sur la prévention de la maladie d’Alzheimer, parallèlement au régime alimentaire, à l’exercice physique, à la stimulation mentale et à l’activité sociale.

Vous pouvez télécharger l’intégralité de cet article en cliquant sur —> Kirtan Kriya (Article sur la méditation -).

Categories: Dépression, Méditation, Mental, Pratiques, Santé.

Tags:

Méditation d’une mère pour soutenir ses enfants dans l’ère du Verseau

15 mai 2019

Mères 1


« La chose la plus pure au monde est le cœur d’une mère, le chakra du cœur, le centre de la mère. Il peut émouvoir Dieu. Il peut émouvoir l’Univers. Il peut avoir un effet au-delà de toute limite. Le cœur d’une mère est le plus grand pouvoir que l’Infini ait jamais accordé à un être fini ».                                                                      Yogi Bhajan, camp des femmes (1977)

Cette méditation vous aidera à stimuler l’activité cérébrale nécessaire pour affronter l’ère du Verseau et soutenir vos enfants dans cette nouvelle ère. Renforcez votre vitalité et votre énergie pour avoir l’endurance, la force et le courage nécessaires pour faire face aux demandes extrêmes, à la fatigue et  vous ramener à votre propre divinité, à votre propre grâce, à Adi Shakti, la Mère Divine.

C’est la méditation idéale pour la période de la Fête des Mères.


Téléchargez cette méditation en cliquant sur : Fête des mères (Pour la)


 

Categories: Méditation, Pratiques.

Tags: , ,

Méditation pour développer sa capacité d’expression

27 avril 2019

Cette méditation est tirée du numéro de septembre 2008 du Sat Nam Infos, la lettre d’informations de la FFKY.

Pour avoir du succès et manifester ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin dans cette existence, vous devez être capable de communiquer de façon claire et puissante.

Cette méditation, exécutée correctement, développe votre capacité d’expression d’une façon telle que vous devenez capable de parler depuis votre vérité intérieure et d’attirer, de façon très efficace, la prospérité dans votre vie.

Capacité d'expression (Méditation pour développer sa)

Posture :

Asseyez-vous les jambes croisées et la colonne vertébrale bien droite. Croisez vos mains derrière votre nuque et tirez vos coudes en arrière.

Yeux :

Les yeux sont fermés.

Mantra :

Chantez, de façon rythmée, le mantra « Har (*), Har, Har, Har… » en tirant le nombril vers l’intérieur et les coudes en arrière sur chaque « Har ».

Durée :

Continuez pendant 11 minutes.

Pour terminer :

Inspirez profondément, retenez votre respiration en étirant la colonne vertébrale vers le haut. Expirez et relaxez-vous.

(*) « Har » est l’un des noms de Dieu dans son aspect créateur. Le « H » s’entend clairement. Le « a » est court et se prononce « eu » comme dans « heure ». Le « r » se prononce en faisant rouler légèrement la langue comme chez les Bourguignons.

Categories: Méditation, Pratiques.

Comment mieux maîtriser son mental ?

23 avril 2019

NDLR : Il existe sur Internet plusieurs groupes de discussion (en anglais) sur le Kundalini Yoga. Ils sont composés de milliers de membres qui contribuent aux discussions, soit en posant des questions, soit en y répondant. Le texte ci-après est une réponse faite à quelqu’un qui demandait au groupe comment mieux maîtriser son mental qui parfois tourne en rond et qui l’empêche de dormir.

Tout d’abord, vous ne pouvez pas contrôler les pensées qui vous viennent à l’esprit. C’est ce que fait le mental. Il pense. Les idées vont et viennent. Les pensées obsédantes continuent de se répéter.

Maitriser son mental - réduit

Vous devez d’abord vous entraîner à être « l’observateur » de vos pensées. Observez-les aller et venir. Ne les combattez pas, ne leur donnez pas de pouvoir. Reconnaissez juste qu’elles existent et laissez-les repartir comme elles sont venues. C’est comme si vous attendiez à un arrêt de bus et que vous voyiez ce dernier se rapprocher. Mais quand il arrive à votre hauteur, vous ne montez pas dedans, et vous le laissez repartir. Plus tard, un autre bus passera. Regardez-le arriver, puis repartir. Faites cela encore et encore sans donner aucun pouvoir à vos pensées.

Vous ne pourrez jamais contrôler les pensées qui vous viennent à l’esprit, mais vous aurez toujours le pouvoir de choisir ce que vous allez en faire. C’est là que réside la clé de la joie et du bonheur : observer et demeurer l’esprit tranquille.

Observez vos schémas mentaux et les choix que vous faites dans une situation donnée. Regardez-vous de l’extérieur et faites attention à la façon dont vous prenez vos décisions. Quand, dans le feu de l’action, vous prenez une décision, observez si, oui ou non, votre décision a été prise sur un mode spirituel ou sur un mode égotique. En d’autres termes, prenez-vous des décisions fondées sur la compassion, l’amour, le pardon et la conscience du bien-être d’autrui ou sur le désir (par exemple la convoitise, la cupidité, l’égoïsme, la vengeance) ?

Quand vous vous observez dans la journée, gardez ceci à l’esprit. Voyez d’où vous venez et où vous voulez aller spirituellement et agissez en conséquence.

Avec bon espoir, les décisions que vous prendrez dans votre vie de tous les jours vous rapprocheront de la conscience de la part divine qui est en vous, de l’étincelle vivante de votre essence spirituelle. Quand vous pourrez puiser dans cette partie de votre être, vous ferez l’expérience du bonheur. Cette expérience viendra et s’en ira, mais plus vous la pratiquerez et plus vous découvrirez que cette joie est en vous et qu’elle ne vous a jamais quitté.

Une pratique qui vous aidera à évoluer dans cet état de conscience attentive, c’est de suivre votre respiration. Souvenez-vous que lorsque vous respirez vous êtes vivant et que l’air que vous respirez est rempli d’énergie vitale (prana). Demandez-vous qui est celui qui respire, qui est-il celui qui inspire et qui expire. Est-ce le corps dans lequel votre âme s’est incarnée ? Ou est-ce seulement votre corps exécutant sa routine automatisée et préprogrammée d’inspiration et d’expiration ?

Réfléchissez à qui est en train d’être nourri par ce prana. Ressentez le prana en train de se répandre dans votre corps. Concentrez-vous sur votre respiration. On dit qu’il est possible de découvrir son identité spirituelle entre l’aspiration et l’expiration de la respiration allant et venant. C’est là que vous trouverez le soi.

Il y a un mantra simple que vous pouvez utiliser. En réalité, vous avez pratiqué ce mantra depuis l’instant où vous êtes sorti du ventre de votre mère et vous continuerez à la pratiquer jusqu’à votre dernier souffle. Ce mantra s’appelle « So Ham ».

Il est très facile à pratiquer. De façon simple, quand vous inspirez, pensez à prononcer le son « S » de la même façon que vous prononceriez le mot « so ». Sur l’expiration, pensez au son « hum ». Dites « hum » doucement en appuyant sur la voyelle « u » et en insistant plus sur le son « h » que sur le son « m ». De cette façon, ca va ressembler davantage à « hhhhhhuummm ».

Maintenant, quand vous inspirez et expirez, faites cela à différentes vitesse selon votre intention. Pour réfléchir ou vous relaxer, faites-le lentement. Vous pouvez essayer de ralentir le rythme de votre respiration, mais vous pouvez aussi observer son rythme propre sans essayer de le contrôler.

Maitriser son mental 02

Vous pouvez pratiquer ce mantra n’importe où et n’importe quand. Il est assez utile pour vous aider à vous endormir ou à vous calmer, mais aussi pour vous reconnecter à l’essence de votre être et à l’énergie de l’amour.

Vous pouvez aussi être absolument certain que toutes sortes de pensées vont vous venir à l’esprit. Certaines seront bienvenues, et d’autres non. Certaines frapperont à votre porte encore et encore. C’est comme ça. Ne soyez pas contrarié et ne vous affolez pas. Acceptez simplement cette pensée et autorisez-la à passer. Vous trouvez que vos pensées vous distraient de la méditation sur votre mantra, ramenez simplement votre conscience à votre respiration. Ne vous frappez pas pour cela. Réalisez que c’est le cours normal de l’équation humaine. Votre mental fonctionne. Il fait ce qu’il est censé devoir faire. Appréciez son travail. Soyez reconnaissant qu’il le fasse. Faites de votre mental un ami plutôt qu’un adversaire ou un ennemi. Celui dont le mental est l’ami trouvera la paix alors qu’il souffrira surement dans le cas inverse.

Le Kundalini Yoga vous offre une grande variété de respirations, de moudras, de postures et de pratiques qui vous permettront d’exploiter l’essence de votre être. Ça commence toujours avec un premier pas à faire. Ne soyez pas trop pressé. Vous avez toute votre existence pour en découvrir les joies secrètes et les bénéfices cachés.

Votre vie est un voyage. Il y aura beaucoup d’aventures et de découvertes qui enrichiront votre existence et élèveront votre niveau de conscience et votre aptitude à vous aimer vous-même et à aimer les autres. Le Kundalini Yoga, tout comme les autres formes de yoga, vous aidera tout le long du chemin à enrichir votre vie et à en profiter comme celles des personnes que vous aimez et celles que vous allez rencontrer.

Sat Nam

Categories: Mental, Pratiques.

Tags:

Atelier de Kundalini Yoga et Gong du 16 mars 2019

2 mars 2019

Atelier KY et Gong - 16 mars 2019 - Thônes.jpg (Réduit 15 cm)

  • Si vous ne vous êtes pas encore inscrit(e), téléchargez le bulletin d’inscription en cliquant ici —> Bulletin inscription Thônes – Atelier KY et Gong du 16 mars 2019.
  • Remplissez-le et renvoyez-le à Claire et Dominique PUVILLAND au 263, chemin du Clu à DINGY St CLAIR (74230) avec un chèque de 30 € par personne, au plus tard le mercredi 13 mars 2019.
  • Vous pouvez télécharger le plan d’accès à la Maison des associations de Thônes, en cliquant ici —> Chemin d’accès à la Maison des Associations de Thônes
  • L’atelier aura lieu au 1er étage du Foyer d’animation, dans la salle polyvalente.
  • Pensez à venir avec de quoi vous couvrir pendant la relaxation.

 

 

 

 

Categories: Atelier, Pratiques, Relaxation, Série d'exercices.

Orientations pour la nouvelle année 2019 …

1 janvier 2019

Shiv Charan Singh

Disciple de Yogi Bhajan depuis 1982, Shiv Charan Singh est le fondateur de l’Ecole Internationale de Karam Kriya (numérologie sacrée).

Le Karam Kriya est un chemin d’éveil de la conscience guidé par les nombres.

C’est une voie pour nous aider à comprendre les potentialités, les processus en jeu, l’histoire et les possibilités futures.

Cette voie peut être explorée pour aider à comprendre et guider des questionnements individuels, mais aussi pour regarder d’une manière plus globale, universelle, ce qui se joue à un moment donné.

Voici un texte de Shiv Charan Singh pour nous éclairer sur les potentiels et possibles de cette nouvelle année qui commence.

Vous pouvez le télécharger en cliquant ci-après >  Message SCS pour 2019.

Bonne année 2019 !

Categories: Numérologie sacrée, Pratiques.

Tags: ,

En savoir plus sur « Gyan Moudrâ » …

17 décembre 2018

 


Qu’est-ce que Gyan Moudrâ ?
Un moudra est une posture de la main qui a un effet sur le cerveau grâce aux méridiens qui relient les extrémités des doigts avec certaines parties du cerveau. Gyan moudrâ est un moudrâ (1) puissant pratiqué depuis des milliers d’années par les yogis pour apporter la paix, le calme, et le progrès spirituel. « Gyan » signifie « connaissance » et « moudrâ » signifie « posture de la main » ou « sceau énergétique ». Il est relié aux qualités de la planète Jupiter. Des grands maîtres spirituels tels que Gourou Nanak, le Christ et Bouddha sont régulièrement représentés avec cette posture de la main. En plus de ses nombreuses qualités spirituelles, Gyan moudrâ présente des avantages nombreux et variés en matière de santé. Ce sont les raisons pour lesquelles ce moudrâ est l’un des moudrâs les plus pratiqués.


Gyan MoudraComment prendre la posture de Gyan moudrâ ?
Pincez les extrémités du pouce et de l’index. Les autres doigts sont droits, joints mais détendus. La pression entre le pouce et l’index est légère. La forme active de ce moudrâ , utilisée dans certains pranayamas ou exercices puissants, consiste à plier l’index sous le pouce de sorte que l’ongle de celui-ci presse la partie charnue du pouce.


Pourquoi pratiquer Gyan moudrâ ?
Gyan moudrâ a de nombreux effets. Stimulant le chakra racine, il soulage les tensions et la dépression. Il active les qualités attribuées à la planète Jupiter : l’expansion et la connaissance. Il est très apaisant et apporte à celui qui le pratique, calme et réceptivité dans la méditation. Connu aussi sous le nom de Vaayu-Vardhak dans l’Âyurveda traditionnel, ce moudrâ renforce l’élément « air » (ou Vaayou), stimulant ainsi le cerveau et l’autonomisation du mental, du système nerveux et de la glande pituitaire. Parmi ses nombreux avantages, on trouvera la stimulation du système endocrinien et, à travers l’élément « air », l’assèchement des articulations et des cartilages qui, autrement, pourraient être remplis de liquide, provoquant douleur et raideur des articulations.


La symbolique de Gyan moudrâ
Dans le Kundalini Yoga tel qu’il l’a enseigné, Yogi Bhajan a indiqué que le doigt de Jupiter se rapporte à l’élément « Éther » (Akaash), alors que dans de nombreuses formes de l’Âyurveda, ce doigt est censé se rapporter à l’élément « Air ». La science des moudrâs est quelque peu fluide, car il y a beaucoup de traditions. Si Gyan moudrâ est vu comme se rapportant à l’élément « Éther » au lieu de l’élément « Air », ses bénéfices s’étendent alors au sens de l’ouïe. Quel que soit l’élément que ce doigt représente, le résultat final en termes d’expansion, de calme, d’élévation et de réceptivité à la connaissance reste le même.


La pratique de Gyan moudrâ
Dans le Kundalini Yoga, Gyan moudrâ est le plus souvent pratiqué avec les mains posées sur les genoux et les coudes effacés, bien que Yogi Bhajan l’ait enseigné avec de nombreuses variantes. Si les paumes sont tournées vers le bas, on est à la terre et on s’y enracine. Si les paumes sont tournées vers le haut, vous vous connectez à la connaissance céleste. Dans cette position, l’une des plus communes dans le yoga et la méditation, le pratiquant se détache des affaires du monde.


Les variantes de Gyan moudrâ
Une des variantes de ce moudrâ inclut Abhay Gyan moudrâ, qui consiste à tenir les deux mains en Gyan moudrâ et à lever les bras vers le haut, les paumes tournées vers l’avant (comme si vous prêtiez serment.) Dans cette posture particulière, le moudrâ inspire le courage. Une autre variante, connue sous le nom Dhyân Gyan moudrâ, consiste à poser les mains en Gyan moudrâ l’une sur l’autre dans le giron (sur le haut des cuisses, en dessous du nombril) avec les paumes face à face. Il existe encore de nombreuses variantes de ce moudrâ, et vous les verrez apparaître par ci, par là, dans les méditations et les kriyas du Kundalini Yoga.
Traditionnellement en Inde, les moudrâs sont pratiquées comme des méditations distinctes. Si vous choisissez de pratiquer Gyan moudrâ séparément d’une méditation du Kundalini Yoga, il est suggéré de tenir le moudrâ pendant au moins 30 à 45 minutes (tôt le matin, c’est l’idéal) pour en tirer tous les bénéfices en matière de santé. Vous pouvez également ajouter Gyan moudrâ lorsque vous chantez un mantra dans la tradition du Kundalini Yoga. Ce moudrâ vous servira de moudrâ « par défaut » lorsque vous ne savez pas quoi faire de vos mains quand vous chantez ou que vous méditez.


Categories: Pratiques.

Vibrez avec le chant des voyelles …

20 octobre 2018

Le chant des voyelles est un outil efficace pour s’alléger rapidement des énergies discordantes et élever sa fréquence vibratoire. Il utilise un instrument sonore exceptionnel qui nous est disponible en permanence et gratuitement : notre voix [1].

Chant des voyelles 01POSTURE : Asseyez-vous sur une chaise ou sur le sol avec les jambes croisées. Pliez les coudes et amenez les mains en forme de conques derrière les oreilles, comme si vous entendiez mal et que vous vouliez mieux capter les sons. Les pouces sont appuyés sur l’os de la mâchoire inférieure. Pendant que vous chantez, gardez les yeux ouverts et tournez votre regard vers le sol sur un point situé à une vingtaine de centimètres devant vous. Pendant les moments de silence, fermez les yeux. Le bout de la langue est posé juste derrière les dents de devant.

PRATIQUE : Elle consiste à chanter successivement les 9 voyelles ci-après, chaque voyelle étant elle-même chantée de 5 à 9 fois de suite. Le cycle de chant pour une voyelle est le suivant : inspirez profondément, puis chantez une fois la voyelle sur une seule expiration avec une tonalité grave et métallique. À la fin de l’expiration, reprenez une nouvelle inspiration et chantez à nouveau la voyelle selon le même schéma que précédemment. Avant de changer de voyelle, pratiquez un temps de silence et d’intégration du prâna (énergie universelle). Observez en vous la circulation de l’énergie et ressentez les effets et les résonances physiques et psychiques de la voyelle.

VOYELLES :

  • « AAAA … » comme dans le mot « âme ». Ce son met en contact avec l’essence de l’être et fait vibrer le chakra du cœur, dans le haut de la cage thoracique.
  • « ÈÈÈÈ … » comme dans le mot « paix ». Ce son résonne dans la nuque et apaise le cerveau en renforçant le système nerveux.
  • « ÉÉÉÉ … » comme dans le mot « épée ». Ce son résonne dans la gorge, le lieu de l’expression. C’est le son de l’affirmation qui tranche à travers les doutes pour vous connecter à votre âme et prendre de bonnes décisions.
  • « Í Í Í Í … » comme dans le mot « vie ». Ce son résonne dans le milieu du front où se situe le troisième œil. Il vous apporte la clairvoyance pour éveiller ce qui peut être éveillé en vous.
  • « UUUU … » comme dans le mot « pur ». Ce son résonne dans la région des sinus. Il refroidit et combat fièvre et inflammation. Il purifie l’être et le rend disponible à l’essentiel pour nettoyer/guérir ce que l’on est prêt à lâcher en nous.
  • « OU OU OU OU … » comme dans le mot « nous ». Ce son résonne dans le ventre, le siège des émotions. Il pacifie les affects et console les peines. Il nous connecte à la Terre et à nous même.
  • « EU EU EU EU … » comme dans le mot « feu » ou « Dieu » Ce son résonne dans un point de vitalité important, la région de la moustache et de la lèvre supérieure, juste sous le nez. Il réveille le feu vital pour accueillir le nouveau en nous.
  • « OOOO … » comme dans le mot « beau ». Ce son résonne dans la région du plexus solaire, au bas de la cage thoracique. C’est le lieu du rayonnement. Il manifeste notre présence rayonnante dans le cosmos au service de la joie et de l’amour pour connecter la Terre et le Ciel.
  • « AÔM … » (en joignant les mains, en fermant progressivement la bouche et en continuant de chanter la bouche fermée) pour fusionner avec l’Univers. La source coule en nous et nous devenons créateurs.

Pour télécharger le texte ci-dessus ainsi que des commentaires supplémentaires, cliquez sur : Chant des voyelles.

[1] Que ceux qui pensent chanter faux se rassurent. Dans ces exercices, il s’agit davantage de faire résonner les vibrations de votre voix de façon consciente, que de chanter de façon mélodieuse.

Categories: Méditation, Pratiques, Voix, Voyelles.

Des députés veulent apprendre à méditer …

21 avril 2018

Article paru dans le journal « La Croix » le 13 décembre 2017.

Méditation députés réduit

Categories: Méditation, Pratiques, Presse.

Tags: ,

Le « Printemps du Yoga » …

1 mars 2018

Pour la 8ème année, la Fédération Française de Kundalini Yoga (FFKY) organise le « Printemps du Yoga », un festival qui se déroule dans une environnement francophone et où, pendant 4 jours, du 10 au 13 mai 2018, tous ceux qui veulent pratiquer, enseigner, découvrir le Kundalini Yoga et le mode de vie yoguique inspiré de ses valeurs, se retrouvent dans le très beau domaine de Château Anand, près de Châteauroux et Poitiers.

Après celui de la « GRACE » en 2017, le thème du festival 2018 sera la 6ème des 7 marches vers le bonheur selon Yogi Bhajan : « Le sens du sacrifice vous donnera le bonheur« .

Venez célébrer avec nous l’arrivée du Printemps du 10 au 13 mai 2018 et faire le plein de sa nouvelle énergie.

Pour voir un petit film qui vous donnera envie de participer, avec nous, au Printemps du Yoga, cliquez ICI.

Pour accéder aux informations pratiques sur le festival 2018 (programme, tarifs, hébergement, covoiturage, inscription …), cliquez ICI.


 

Categories: Atelier, Pratiques.

Tags: ,

SAT NAM INFOS de l’hiver 2017 …

15 janvier 2018

Sat Nam Infos hiver 2018

SAT NAM INFOS est la lettre d’information que la FFKY (Fédération Française de Kundalini Yoga) publie tous les trimestres.

Le numéro de l’hiver 2017 est paru et vous pouvez le télécharger en cliquant sur satnaminfos.fr-Hiver 2018. Pour visualiser le contenu des articles, cliquez sur le titre situé sous la photo.

Vous pouvez également accéder aux autres numéros archivés du SAT NAM INFOS parus depuis en cliquant ici.

Profitez-en également pour visiter le site internet de la FFKY où vous trouverez de nombreuses informations utiles sur le Kundalini Yoga et sa pratique en France.

Alors, bonne lecture …

Sat Nam

Dominique

Categories: Atelier, Pratiques, Sangat, Sat Nam Infos.

Tags:

Démarrez la formation d’enseignant(e) de Kundalini Yoga …

29 décembre 2017

Ecoles KY sud-estIl existe dans le sud-est de la France plusieurs écoles vous permettant d’approfondir votre pratique du Kundalini Yoga et de vous former en parcourant 3 niveaux successifs.

Le cycle de formation de niveau 1 est organisé soit en week-ends, soit en modules résidentiels d’une semaine et s’étale sur un an environ. A la fin du niveau 1, vous pouvez obtenir un diplôme vous permettant d’enseigner le Kundalini Yoga.

Si vous souhaitez approfondir votre pratique d’enseignant, vous pourrez entamer le cycle de formation du niveau 2 qui dure deux ans et continuer avec le cycle de formation de niveau 3 dont l’organisation est différente.


Vous trouverez ci-après la liste des 5 écoles existantes ainsi qu’un lien vers leur site Internet :


Les formations débutent généralement en début d’année, aussi ne tardez pas à vous inscrire si vous voulez vous lancer dans ce parcours.

 

Categories: Pratiques.

9 octobre : anniversaire de Gourou Ram Das

9 octobre 2017

Gourou Ram Das bPlus qu’un personnage historique ou même qu’un maître spirituel, Gurū Rām Dās est l’incarnation du principe universel de seva (le service que l’on rend à tous sans distinction, par amour). Il incarne la bonté, la beauté du cœur, et la dimension la plus élevée du mental, le mental neutre, cette conscience que la lumière divine est en tout et en tous, et qu’elle est Sat Nam, la véritable identité de tout ce qui est.

Le 4ème gourou de la lignée des 10 gourous sikhs naquit en 1534, à Lahore (actuel Pakistan), dans une famille modeste. Ses parents l’appelèrent Jetha. Encore enfant, il perdit d’abord sa mère, puis son père. Personne ne voulut s’occuper de l’orphelin de 7 ans, et ce fut finalement sa grand-mère, une pauvre femme, qui le recueillit. Elle l’éleva dans le village de Basarke, au Penjab, où le jeune Jetha se fit petit vendeur sur les marchés. Il fut pris en affection par une connaissance de sa grand-mère, qui vivait dans la même bourgade : un vieux sage du nom de Baba Amar Dās, disciple de Gurū Angad (2ème Gurū, successeur de Gurū Nānak), et qui devint en quelque sorte le parrain de l’enfant.

Pour lire la suite de l’histoire, cliquez sur Histoire de Gourou Ram Das, une biographie rédigée par Ram Singh, enseignant de Kundalini Yoga à Toulouse.

Categories: Gourou, Pratiques.

Le SAT NAM INFOS de l’automne 2017 est paru …

4 octobre 2017

pandit-fire-puja-india-marriage

SAT NAM INFOS est la lettre d’information que la FFKY (Fédération Française de Kundalini Yoga) publie tous les trimestres.

Le numéro de l’automne 2017 est paru et vous y trouverez des articles intéressants sur les sujets suivants :

  • LA BIOGRAPHIE DE SANT HAZARA SINGH, LE PREMIER PROFESSEUR DE YOGI BHAJAN
  • SÉRIE POUR LA RESPIRATION
  • LA RESPIRATION DU FEU
  • LE KUNDALINI YOGA AU MAROC
  • MANTRA ET DÉVOTION, UNE EXPÉRIENCE DANS L’HIMALAYA
  • A PROPOS DES BANDHAS (1/3)
  • COMMUNICATION CÉLESTE SUR LE MANGALA CHARAN MANTRA « AD GOURÉ NAMÈH »
  • SHABAD JAP MAN SAT NĀM

Vous pouvez y accéder (ainsi qu’aux derniers numéros du SAT NAM INFOS parus depuis) en cliquant ici.

Profitez-en également pour visiter le site internet de la FFKY où vous trouverez de nombreuses informations utiles sur le Kundalini Yoga et sa pratique en France.

Alors, bonne lecture …

Sat Nam

Dominique

Categories: Bandhas, Pratiques, Recette, Respiration, Sat Nam Infos, Série d'exercices, Yogi Bhajan.

Tags: ,

10 conseils pour bien pratiquer le Kundalini Yoga

20 septembre 2017

1. Soyez à jeun !

Il est très désagréable de pratiquer le Kundalini Yoga avec le ventre plein. Soyez donc à jeun au minimum 2 heures avant de le pratiquer.

2. Avant de rentrer dans la salle de cours :

Pensez à éteindre votre portable et à vous déchausser ! Si vous devez entrer lors des mantras de début de cours, veuillez vous installer le plus discrètement possible en respectant l’espace sacré auquel le groupe est en train de se relier.

3. Chantez les mantras de début et de fin de cours !

Si vous pratiquez en dehors du cours, n’oubliez pas de chanter au moins 3 fois ces mantras pour vous relier à la Chaîne d’Or de tous les maîtres qui ont transmis ce yoga en ayant une pensée de gratitude particulière pour Yogi Bhajan qui a consacré sa vie à cette transmission.

4. Soyez confortable !

Portez une tenue souple en fibres naturelles (coton ou lin), si possible de couleur blanche. Apportez avec vous une serviette de plage et/ou une petite couverture, pour vous allonger dessus et vous couvrir pendant les relaxations. Si vous en ressentez le besoin, apportez également un petit coussin ferme pour ne pas avoir mal au dos quand vous êtes assis en tailleur. Pensez également, à venir avec une bouteille d’eau que vous boirez pendant le cours.

5. Tenez-vous-droit !

La colonne vertébrale est le pilier central de votre corps, le temple de votre âme. Veillez, en permanence, à ce qu’elle soit bien droite pour que l’énergie circule mieux. Pour cela, imaginez que quelqu’un attrape vos cheveux au sommet du crane et les tire doucement vers le haut.

6. Respirez !

Sauf indication contraire, respirez toujours par le nez de façon à capter le prânâ, l’énergie contenue dans l’air.

Inspirez profondément, expirez profondément. Inspirez en faisant vibrer intérieurement le mantra « Sat » (= Vérité, véritable), expirez en faisant vibrer intérieurement le mantra « Naam » (= Être, identité).

A la fin de chaque exercice, inspirez profondément, détendez les épaules et restez poumons pleins quelques instants, puis expirez doucement.

7. Relaxez-vous !

Après chaque exercice, relaxez-vous profondément pour permettre à l’énergie de circuler et ressentir les effets de votre pratique. Pensez notamment à entrouvrir légèrement la bouche et à détendre votre mâchoire.

8. Soyez présent à vous-même !

Sauf indication contraire, gardez les yeux fermés pendant que vous pratiquez un exercice ou que vous vous relaxez, de façon à ne pas distraire votre mental et à rester dans votre ressenti. Gardez le plus souvent possible votre regard intérieur concentré au 3ème œil (= le point situé entre les sourcils). Pendant toute la durée du cours, ne donnez pas suite à vos pensées et revenez toujours, ici et maintenant, à la conscience de votre pratique. Demeurez silencieux et dans la présence à vous-même et en vous-même !

9. Adaptez votre pratique à vos capacités et à votre situation !

Le professeur vous donne des indications, mais c’est vous qui pratiquez le Kundalini Yoga. C’est donc vous qui, au final, décidez de ce que vous allez faire. À tout moment, vous pouvez choisir de ne pas faire une pratique, de la ralentir, de l’arrêter, ou de la reprendre. Ne pas hésiter, après le cours, à communiquer à l’enseignant tout ce qui pourrait vous paraître inhabituel. Demander-lui conseil pour une pratique personnelle, adaptée à votre demande spécifique et en rapport avec votre propre recherche.

Les femmes en période de menstruations ou enceintes de plus de 4 mois demanderont à leur enseignant quelles sont les pratiques à éviter dans leur état.

10. Tenez bon … et vous serez soutenu !

Avec un peu de patience, les résultats viendront progressivement, en fonction de votre investissement dans la pratique.
Ayez confiance en vous et l’Univers vous soutiendra !

===> Vous pouvez télécharger cette page en cliquant sur :

Conseils pour la pratique du Kundalini Yoga

Categories: Pratiques.

Tags: ,

Quelques conseils pour les femmes pratiquant le Kundalini yoga …

19 septembre 2017

SI VOUS ETES EN PÉRIODE DE RÈGLES :

1.    Favorisez :

  • la méditation,
  • l’intériorisation,
  • la prise de conscience des limitations de votre corps durant cette période,
  • la chaleur au niveau de la zone du ventre et des cuisses,
  • la respiration longue et profonde.

2.    Écoutez votre corps et soyez douce avec vous-même.

3.    Évitez :

  • Les exercices provoquant une pression sur la zone du ventre (Exemples : la posture de l’arc, la posture de tension du ventre, la posture du cobra, les séries de type « Nabhi kriya », les mouvements faisant monter les jambes, les postures inversées du type « la chandelle », …).
  • La respiration du feu les 2 premiers jours des règles, surtout si le flux est abondant. Par contre, une respiration du feu légère peut être bénéfique durant cette période, si vous pratiquez régulièrement ce type de respiration.
  • Les contractions musculaires du type « moulbandh ».
  • La douche froide du matin (À remplacer par une douche tiède).

SI VOUS ETES ENCEINTE :

  • Pregnant Stomach réduitAssurez-vous auprès de votre médecin qu’il n’y a pas de contre-indications de sa part pour que vous pratiquiez le Kundalini Yoga.
  • Augmentez le temps consacré à la méditation, aux mantras chantés, à la respiration longue et profonde, et à la marche méditative (Nota : Yogi BHAJAN recommande de pratiquer « Charn jappa », une marche méditative en couple : on marche en se tenant par la main et en chantant « Sat Nam » lorsque l’on pose le pied gauche à terre et « Wahé gourou » lorsque l’on pose le pied droit à terre).
  • Écoutez votre corps et reposez-vous dès que vous en ressentez le besoin, même si l’exercice n’est pas terminé.
  • Évitez de pratiquer les exercices suivants au plus tard après le 120ème jour de grossesse ou en cas de complications médicales :
    • Exercices provoquant une pression sur la zone du ventre (Exemple : la posture de l’arc).
    • Exercices et respirations qui excitent et qui font battre le cœur trop fort.
    • Respiration du feu.
    • Contractions musculaires du type « moulbandh ».
    • Mouvements faisant monter les jambes.
    • Postures inversées du type « la chandelle ».
    • Sat Kriya (Posture assise sur les talons, bras levés, mains jointes et mantra « Sat Nam »).
    • La posture allongée sur le dos à partir du 6ème mois. Il est préférable de s’allonger sur le côté, si cette posture est mieux supportée.
    • Pas de douche froide.
    • Pas de Vénus Kriyas (Pratiques de yoga en face à face avec un partenaire du sexe opposé).

Pour télécharger ce document, cliquez sur Conseils pour les femmes.


 

Categories: Pratiques, Santé.

Tags: , ,

Horaires des cours 2017-18

25 août 2017

Voici le tableau de nos cours hebdomadaires pour la saison 2017-2018 :


Tableau des cours de KY a1

Pour plus de détails sur nos cours et nos ateliers, cliquez ici.

 

Categories: Atelier, Cours, Pratiques.

Bienvenue sur le site de ANAHATA …

15 août 2017

Bonjour à toutes et à tous,

Vous ne connaissez pas le Kundalini Yoga … Vous cherchez une pratique qui vous apporte à la fois énergie et détente, concentration et spiritualité Consultez le détail de nos cours et de nos ateliers de Kundalini Yoga pour la saison 2018-2019, dans la région d’Annecy, et venez faire un cours d’essai avec nous

Vous cherchez des informations sur les pratiques du Kundalini Yoga. Utilisez pour cela :

  • La recherche par catégories, en cliquant, dans le menu déroulant, sur la catégorie qui vous intéresse, par exemple, la santé.
  • La recherche par mots-clés, en indiquant le mot qui vous intéresse dans la fenêtre « Je recherche » ou en cliquant sur un mot dans le « Nuage » ,
  • La recherche par dates, en sélectionnant, dans les archives, le mois et l’année qui vous intéressent.

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, contactez-nous.

A très bientôt le plaisir de vous rencontrer et de partager avec vous les bienfaits de ce merveilleux yoga.

Sat Nam,

Claire et Dominique PUVILLAND
Professeurs de Kundalini Yoga
Diplômés de niveau 1 et 2

Membres de la FFKY

Categories: Pratiques.

Tags:

Le yoga booste le cerveau et modifie vos gènes …

31 juillet 2017

Multitasking: the Opposite of the Buddha Brain | ScienceAndReligion ...


Pratiquer régulièrement le yoga épaissit votre cortex cérébral et modifie l’expression de vos gènes

Des scientifiques brésiliens ont analysé par imagerie à résonance magnétique le cerveau de 21 femmes pratiquant le yoga depuis au moins huit ans, à raison d’au moins deux fois par semaine. En le comparant à un groupe témoin (même moyenne d’âge, même niveau d’activité physique mais ne pratiquant ni yoga ni activité « contemplative »), ils ont découvert qu’une partie de leur cerveau était plus épaisse : le cortex préfrontal gauche, zone spécialisée dans des fonctions cognitives comme l’attention ou la mémoire.

Les résultats de cette étude suggèrent que le yoga pourrait avoir un effet protecteur contre le déclin cognitif lié à l’avancée en âge. En effet, la structure et le fonctionnement de notre cerveau se modifiant avec l’âge, on constate conjointement un amincissement du cortex et un déclin cognitif.

Le yoga pour contrer le déclin cognitif

Comment ralentir ou inverser ce déclin ? On aurait pu imaginer qu’une pratique comme la méditation était nécessaire pour constater de tels effets, mais il semble que le yoga, en associant exercices respiratoires et volonté consciente de maintenir des postures physiques, est très bénéfique également. « Tout comme les muscles, le cerveau se développe avec l’exercice » explique Elisa Kosaza, une scientifique en charge de l’étude. « Comme toute pratique contemplative, le yoga a une composante cognitive qui mobilise l’attention et la concentration » ajoute-t-elle. Si toutefois pour achever de valider l’hypothèse, il faudrait s’assurer que les femmes de cette étude n’avaient pas un cortex plus épais que la moyenne avant de pratiquer le yoga, ces résultats vont dans le même sens que d’autres études antérieures démontrant un effet positif du yoga sur l’attention et la mémoire.

Yoga, stress, ADN et inflammation

Non seulement la pratique du yoga influence-t-elle positivement le fonctionnement du cerveau mais, au même titre que le Tai Chi ou la méditation, elle peut « inverser » des réactions moléculaires au niveau de notre ADN en cause dans la dépression, l’immunité et les phénomènes inflammatoires. C’est la conclusion d’une synthèse de l’université de Coventry compilant 11 ans d’études s’intéressant à l’effet des pratiques dites « corps-esprit » sur l’expression de nos gènes (18 études, 846 participants).

En situation de stress, notre système nerveux augmente la production de NF-κB, une hormone qui active des gènes de manière à ce qu’ils produisent plus de cytokines pro-inflammatoires au sein de notre corps. Cette production accrue de cytokines inflammatoires est nécessaire ponctuellement pour gérer l’urgence ou la réponse « combat ou fuite », et fut indispensable à nos ancêtres chasseurs-cueilleurs face à des menaces sur leur intégrité physique. Mais en situation de stress chronique et d’origine psychologique comme aujourd’hui, elle devient facteur de risques accrus de cancer, de vieillissement accéléré ou de dépression.

Or que montre ces études ? Que les personnes qui pratiquent des disciplines telles que le yoga ou le tai chi expérimentent un processus opposé : à savoir une baisse de la production de NF-κB et de cytokines, et une baisse des commandes génétiques de l’inflammation, et donc des nombreuses pathologies associées à l’inflammation chronique. Autrement dit, ces activités inversent les effets que le stress et l’anxiété ont normalement sur notre corps en modifiant l’expression de nos gènes.

« Des millions de personnes à travers le monde profitent des bénéfices de santé des techniques corps-esprit comme le yoga ou la méditation, mais ils ne réalisent peut-être pas que ces bénéfices commencent au niveau moléculaire et peuvent modifier la manière dont notre code génétique interagît avec le corps » explique Ivana Buric du Centre Psychologie et Comportement de l’université de Coventry.

Commencer doucement pour profiter de ses bienfaits

Autant de bonnes raisons de se mettre au yoga, donc. Toutefois si vous débutez, commencez tranquillement, surtout si vous êtes sujet aux douleurs musculo-squelettiques. En effet, une récente étude de l’université de Sydney montre que si 74% des participants de la recherche ont vu leurs douleurs musculo-squelettiques antérieures s’atténuer avec la pratique du yoga, 10% ont éprouvé des douleurs pour la première fois* (épaules, coude, poignet, main) tandis que 21% ont vu leurs douleurs antérieures s’amplifier. Avec ceci en tête, commencez le yoga de manière encadrée et pensez à bien prévenir vos enseignants des douleurs, accidents ou fragilités osseuses que vous avez pu rencontrer dans le passé.

Cet article est tiré du n° 256 de la revue « Alternative Santé ».


Références :

  • Frontiers in Aging Neuroscience, 2017
  • Frontiers in Immunology, 2017
  • Journal of Bodywork and Movement Therapies, 2017

* Commentaire de Claire et Dominique PUVILLAND, professeurs de Kundalini Yoga :

Il est normal de ressentir des douleurs quand on pratique du yoga pour la première fois. Cela est du au fait que cette pratique fait fonctionner des muscles qui ne sont pas activés habituellement. Les douleurs vont passer par un pic d’intensité le surlendemain de la pratique, puis décroître rapidement en quelques jours.


 

 

Categories: Dépression, Pratiques, Santé.

Tags: ,

Face à la dépression, la méditation est le médicament pour l’âme !

6 mai 2017

Faire face à la dépression (réduit)La dépression est un appel de l’âme pour nous apprendre comment faire face à l’émotion de la tristesse. Au cœur même de la tristesse, il y a le message que nous sommes déconnectés de notre propre âme. Nous avons fermé notre cœur à nous-même. Pour faire face à la tristesse, nous devons aller à l’intérieur de nous-même. La tristesse est une émotion très personnelle. Nous pensons que ce sont des événements extérieurs à nous-même qui nous rendent triste. Mais, en réalité, personne ne peut nous rendre triste, en dehors de nous-même

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur Pour faire face à la dépression.


Méditation pour sortir de la dépressionMéditation pour faire face à la dépression

Yogi Bhajan a enseigné en 1979 cette méditation pour vous recharger totalement et pour être un antidote à la dépression. Elle construit un nouveau système biochimique, vous donne la capacité et l’envergure pour faire face à la vie, et elle établit une relation directe avec le corps pranique.

Instructions :
Asseyez-vous en tailleur avec la colonne vertébrale bien droite et les bras tendus devant vous, parallèles au sol. Fermez la main droite en forme de poing, entourez-la avec les doigts de la main gauche (Voir schéma ci-dessus). Les bases des 2 paumes sont en contact. Les pouces sont accolés et dressés à la verticale. Le regard est tourné vers les 2 pouces.

Inspirez en 5 secondes, et, sans retenir votre souffle, expirez en 5 secondes, puis restez poumons vides pendant 15 secondes.

Poursuivez ce cycle en commençant par 3 minutes et progressez lentement jusqu’à 11 minutes.  Vous pouvez aussi retenir votre souffle jusqu’à 1 minute.


Categories: Dépression, Méditation, Pratiques, Santé.

Tags:

En savoir plus sur « Gyan Moudrâ » …

17 janvier 2017

Nota : Cet article est tiré du SAT NAM INFOS n° 2012 – 01 / Mars-Avril 2012 / Page 12


Qu’est-ce que « Gyan moudrâ » ?

Un moudra est une posture de la main qui a un effet sur le cerveau grâce aux méridiens qui relient les extrémités des doigts avec certaines parties du cerveau.

« Gyan moudrâ » est un moudrâ puissant pratiqué depuis des milliers d’années par les yogis pour apporter la paix, le calme, Gyan Moudraet le progrès spirituel. « Gyan » signifie « connaissance » et « moudrâ » signifie « posture de la main » ou « sceau énergétique ». Il est relié aux qualités de la planète Jupiter. Des grands maîtres spirituels tels que Gourou Nanak, le Christ et Bouddha sont régulièrement représentés avec cette posture de la main. En plus de ses nombreuses qualités spirituelles, « Gyan moudrâ » présente des avantages nombreux et variés en matière de santé. Ce sont les raisons pour lesquelles ce moudrâ est l’un des moudrâs les plus pratiqués.

Comment prendre la posture de « Gyan moudrâ » ?

Pincez les extrémités du pouce et de l’index. Les autres doigts sont droits, joints mais détendus. La pression entre le pouce et l’index est légère. La forme active de ce moudrâ , utilisée dans certains pranayamas ou exercices puissants, consiste à plier l’index sous le pouce de sorte que l’ongle de celui-ci presse la partie charnue du pouce.

Pourquoi pratiquer « Gyan moudrâ » ?

« Gyan moudrâ » a beaucoup d’effets. Stimulant le chakra racine, il soulage les tensions et la dépression. Il active les qualités attribuées à la planète Jupiter : l’expansion et la connaissance. Il est très apaisant et apporte à celui qui le pratique, calme et réceptivité dans la méditation.

Connu aussi sous le nom de Vaayu-Vardhak dans l’Âyurveda traditionnel, ce moudrâ renforce l’élément « air » (ou Vaayou), stimulant ainsi le cerveau et l’autonomisation du mental, du système nerveux et de la glande pituitaire. Parmi ses nombreux avantages, on trouvera la stimulation du système endocrinien et, à travers l’élément « air », l’assèchement des articulations et des cartilages qui, autrement, pourraient être remplis de liquide, provoquant douleur et raideur des articulations.

La symbolique de « Gyan moudrâ » ?

Dans le Kundalini Yoga tel qu’il l’a enseigné, Yogi Bhajan a indiqué que l’index, le doigt de Jupiter, se rapporte à l’élément « Éther » (Akaash), alors que dans de nombreuses formes de l’Âyurveda, ce doigt est censé se rapporter à l’élément « Air ». La science des moudrâs est quelque peu fluide, car il y a beaucoup de traditions. Si « Gyan moudrâ » est vu comme se rapportant à l’élément « Éther » au lieu de l’élément  « Air », ses bénéfices s’étendent alors au sens de l’ouïe. Quel que soit l’élément que ce doigt représente, le résultat final en termes d’expansion, de calme, d’élévation et de réceptivité à la connaissance reste le même.

La pratique de « Gyan moudrâ » ?

Dans le Kundalini Yoga, « Gyan moudrâ«  est le plus souvent pratiqué avec les mains posées sur les genoux et les coudes effacés, bien que Yogi Bhajan l’ait enseigné avec de nombreuses variantes. Si les paumes sont tournées vers le bas, on est à la terre et on s’y enracine. Si les paumes sont tournées vers le haut, vous vous connectez à la connaissance céleste. Dans cette position, l’une des plus communes dans le yoga et la méditation, le pratiquant se détache des affaires du monde.

Les variantes de « Gyan moudrâ » ?

Une des variantes de ce moudrâ inclut « Abhay Gyan moudrâ« , qui consiste à tenir les deux mains en « Gyan moudrâ » et à lever les bras vers le haut, les paumes tournées vers l’avant (comme si vous prêtiez serment). Dans cette posture particulière, le moudrâ inspire le courage. Une autre variante, connue sous le nom « Dhyân Gyan moudrâ », consiste à poser les mains en « Gyan moudrâ » l’une sur l’autre dans le giron (sur le haut des cuisses, en dessous du nombril) avec les paumes face à face. Il existe encore de nombreuses variantes de ce moudrâ, et vous les verrez apparaître par ci, par là, dans les méditations et les kriyas du Kundalini Yoga.

Traditionnellement en Inde, les moudrâs sont pratiquées comme des méditations distinctes. Si vous choisissez de pratiquer « Gyan moudrâ » séparément d’une méditation du Kundalini Yoga, il est suggéré de tenir le moudrâ pendant au moins 30 à 45 minutes (tôt le matin, c’est l’idéal) pour en tirer tous les bénéfices en matière de santé. Vous pouvez également ajouter « Gyan moudrâ » lorsque vous chantez un mantra dans la tradition du Kundalini Yoga. Ce moudrâ vous servira de « moudrâ par défaut » lorsque vous ne savez pas quoi faire de vos mains quand vous chantez ou que vous méditez.

 

Categories: Méditation, Moudra, Pratiques.

Tags:

Méditation pour décembre 2016

13 décembre 2016

 


Méditation pour la prospérité


 

  • image-prosperite-01Posture : Assis jambes croisées, avec un léger jalandhar bhand.
  • Position des yeux : Les yeux sont fermés, tournés vers le haut, sur le point entre les sourcils. Une autre position consiste à garder les yeux ouverts dirigés vers le bout du nez.
  • Mantra :

HAR HARAY HARI

WAHÉ GOUROU

Ce mantra utilise les trois qualités de HAR – semence, énergie de la vie, achèvement – qui conduisent vers l’extase Infinie de Dieu.

  • Moudra : Les coudes sont contre le corps, les avant-bras parallèles au sol. Les doigts pointent vers l’avant, les paumes sont tournées vers le haut, les poignets effacés. L’extrémité des pouces et des index est en contact. Chantez le mantra sur un rythme constant.
  • Durée : Continuez pendant 11 minutes à 31 minutes.

COMMENTAIRES

Cette méditation procure conseil et recommandation face à tout obstacle. L’avenir est dégagé, dépourvu d’anxiété. Chaque action crée un impact et une onde de choc. Cette méditation permet d’utiliser le Mental neutre pour savoir intuitivement quel sera l’impact, attendu et inattendu, de ce que vous pensez en ce moment même, ou de ce que vous avez pensé dans le passé.

Si cette fonction n’est pas équilibrée, les gens s’éloigneront de vous socialement, parce qu’ils auront peur, subconsciemment, de votre perception, votre comportement abrupt et votre vérité. Lorsque cette fonction est équilibrée, vous acquérez la sagesse et l’intuition vous permettant de faire confiance à tout ce que se présente à vous. Vous ne vous laissez pas influencer par l’abondance et vous ne vous égarez pas du chemin.


 

Categories: Méditation, Pratiques, Prospérité.

Méditation pour novembre 2016

12 novembre 2016

Méditation pour ouvrir le cœur

  • image-1Posture : Assis jambes croisées, avec un léger jalandhar bhand.

  • Position des yeux : Les yeux fermés, regardez vers le haut en vous concentrant sur le point entre les sourcils.
  • Mantra :

SAT  KARTAAR

  • Sur SAT, pressez les mains l’une contre l’autre en posture de prière, au centre de la poitrine.
  • Sur KAR, tendez les mains latéralement depuis les épaules, à mi-chemin de la position finale. Les doigts sont pointés
    vers le haut.
  • Sur TAAR, les bras sont entièrement tendus sur les côtés et parallèles au sol, les doigts pointés vers le haut.

La transition entre les mouvements est fluide.

  • image-2Durée : Pas de durée spécifiée.

  • Commentaires : Si vous avez l’impression que votre cœur est fermé, qu’il n’y a pas d’amour qui en découle, et que vous  souhaitez ouvrir votre cœur, pratiquez cette méditation.

Sat Kartar est un mantra que Gourou Nanak, le fondateur de la voie spirituelle sikhe (d’où proviennent bon nombre des mantras du Kundalini Yoga) prononçait quand les choses devaient arriver, bonnes ou mauvaises. Sa réponse était : Sat Kartar et, en effet, il disait que Dieu ou l’Unique était à l’origine de cette action, de cette situation.

image-3Le son Sat, dans ce mantra, identifie l’authentique son de l’âme et signifie : « L’Essence de la Vérité, ou de l’Etre ».

Kartar signifie l’Auteur et quand ces deux mots sont associés, c’est pour désigner Celui qui est l’Auteur, celui qui crée la manifestation, celui qui fait avancer la Vérité. Lorsque ces sons premiers sont répétés, réaffirmés au cours du temps, dans le cadre d’une pratique spirituelle, nous ouvrons, nous déployons et nous dirigeons le flux d’énergie de notre cœur.

Le deuxième aspect de ce mantra pour l’ouverture du cœur est qu’il est une clé pour vivre dans un état de Foi ; nous appelons nos âmes à avancer, à expérimenter, à agir dans nos vies avec la croyance et la compréhension que Dieu, l’Unique, est à l’œuvre dans toute situation.

Pour expérimenter dans nos vies la confiance et la foi dans l’amour, nous avons quelquefois besoin, en premier lieu, de faire ce travail d’ouverture et de confiance dans le Flux Divin à l’origine de tout. Quand nous nous ouvrons à ce Flux, alors nous installons et nous créons, en réponse à l’Univers, un flux dirigé vers nous pour recevoir tout ce qu’Il attend de nous donner.

Categories: Méditation, Pratiques.

Atelier « Kundalini Yoga et Gong » du 19 novembre 2016

10 novembre 2016

atelier-ky-et-gong-19-novembre-2016

Categories: Atelier, Méditation, Pratiques, Relaxation, Série d'exercices, Yogi Bhajan.

Page 1 of 212»
Mentions légales