« Kirtan Kriya » : Une nouvelle dimension dans la prévention de la maladie d’Alzheimer

12 juin 2019

Article scientifique rédigé par Dharma Singh Khalsa, M.D. président fondateur et directeur médical de la « Fondation pour la recherche et la prévention de la maladie d’Alzheimer »


Article sur Kirtan KriyaC’est une période cruciale dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. La perte de mémoire et la maladie d’Alzheimer touchent plus de 5 millions de personnes aux États-Unis et beaucoup plus dans le reste du monde. Selon l’association « Alzheimer 2013 », ces chiffres devraient s’envoler avec la poursuite du vieillissement de la population. En effet, en ce moment, aux USA, on diagnostique une maladie d’Alzheimer toutes les 68 secondes ; c’est notre sixième principale cause de décès ; elle coûte à la société plus de 150 milliards de dollars par an ; et il y a plus de 10 millions de soignants non rémunérés. L’année dernière, le président Barack Obama a signé le « National Alzheimer’s Projet Act » (NAPA) visant à éradiquer la maladie d’Alzheimer d’ici 2025. Il l’a également mentionné dans son premier état de l’Union, lors de son deuxième mandat, en janvier 2013.
Alors que la médecine traditionnelle recherche une solution médicamenteuse, cet article révèle les recherches émergentes sur une étude scientifique d’une méditation de yoga, simple à faire, appelée « Kirtan Kriya » qui a un impact positif sur le cerveau et sur la mémoire, ainsi que sur la santé cellulaire et l’expression des gènes.
Kirtan Kriya fait partie des recherches sur la prévention de la maladie d’Alzheimer, parallèlement au régime alimentaire, à l’exercice physique, à la stimulation mentale et à l’activité sociale.

Vous pouvez télécharger l’intégralité de cet article en cliquant sur —> Kirtan Kriya (Article sur la méditation -).

Categories: Dépression, Méditation, Mental, Pratiques, Santé.

Tags:

Comment mieux maîtriser son mental ?

23 avril 2019

NDLR : Il existe sur Internet plusieurs groupes de discussion (en anglais) sur le Kundalini Yoga. Ils sont composés de milliers de membres qui contribuent aux discussions, soit en posant des questions, soit en y répondant. Le texte ci-après est une réponse faite à quelqu’un qui demandait au groupe comment mieux maîtriser son mental qui parfois tourne en rond et qui l’empêche de dormir.

Tout d’abord, vous ne pouvez pas contrôler les pensées qui vous viennent à l’esprit. C’est ce que fait le mental. Il pense. Les idées vont et viennent. Les pensées obsédantes continuent de se répéter.

Maitriser son mental - réduit

Vous devez d’abord vous entraîner à être « l’observateur » de vos pensées. Observez-les aller et venir. Ne les combattez pas, ne leur donnez pas de pouvoir. Reconnaissez juste qu’elles existent et laissez-les repartir comme elles sont venues. C’est comme si vous attendiez à un arrêt de bus et que vous voyiez ce dernier se rapprocher. Mais quand il arrive à votre hauteur, vous ne montez pas dedans, et vous le laissez repartir. Plus tard, un autre bus passera. Regardez-le arriver, puis repartir. Faites cela encore et encore sans donner aucun pouvoir à vos pensées.

Vous ne pourrez jamais contrôler les pensées qui vous viennent à l’esprit, mais vous aurez toujours le pouvoir de choisir ce que vous allez en faire. C’est là que réside la clé de la joie et du bonheur : observer et demeurer l’esprit tranquille.

Observez vos schémas mentaux et les choix que vous faites dans une situation donnée. Regardez-vous de l’extérieur et faites attention à la façon dont vous prenez vos décisions. Quand, dans le feu de l’action, vous prenez une décision, observez si, oui ou non, votre décision a été prise sur un mode spirituel ou sur un mode égotique. En d’autres termes, prenez-vous des décisions fondées sur la compassion, l’amour, le pardon et la conscience du bien-être d’autrui ou sur le désir (par exemple la convoitise, la cupidité, l’égoïsme, la vengeance) ?

Quand vous vous observez dans la journée, gardez ceci à l’esprit. Voyez d’où vous venez et où vous voulez aller spirituellement et agissez en conséquence.

Avec bon espoir, les décisions que vous prendrez dans votre vie de tous les jours vous rapprocheront de la conscience de la part divine qui est en vous, de l’étincelle vivante de votre essence spirituelle. Quand vous pourrez puiser dans cette partie de votre être, vous ferez l’expérience du bonheur. Cette expérience viendra et s’en ira, mais plus vous la pratiquerez et plus vous découvrirez que cette joie est en vous et qu’elle ne vous a jamais quitté.

Une pratique qui vous aidera à évoluer dans cet état de conscience attentive, c’est de suivre votre respiration. Souvenez-vous que lorsque vous respirez vous êtes vivant et que l’air que vous respirez est rempli d’énergie vitale (prana). Demandez-vous qui est celui qui respire, qui est-il celui qui inspire et qui expire. Est-ce le corps dans lequel votre âme s’est incarnée ? Ou est-ce seulement votre corps exécutant sa routine automatisée et préprogrammée d’inspiration et d’expiration ?

Réfléchissez à qui est en train d’être nourri par ce prana. Ressentez le prana en train de se répandre dans votre corps. Concentrez-vous sur votre respiration. On dit qu’il est possible de découvrir son identité spirituelle entre l’aspiration et l’expiration de la respiration allant et venant. C’est là que vous trouverez le soi.

Il y a un mantra simple que vous pouvez utiliser. En réalité, vous avez pratiqué ce mantra depuis l’instant où vous êtes sorti du ventre de votre mère et vous continuerez à la pratiquer jusqu’à votre dernier souffle. Ce mantra s’appelle « So Ham ».

Il est très facile à pratiquer. De façon simple, quand vous inspirez, pensez à prononcer le son « S » de la même façon que vous prononceriez le mot « so ». Sur l’expiration, pensez au son « hum ». Dites « hum » doucement en appuyant sur la voyelle « u » et en insistant plus sur le son « h » que sur le son « m ». De cette façon, ca va ressembler davantage à « hhhhhhuummm ».

Maintenant, quand vous inspirez et expirez, faites cela à différentes vitesse selon votre intention. Pour réfléchir ou vous relaxer, faites-le lentement. Vous pouvez essayer de ralentir le rythme de votre respiration, mais vous pouvez aussi observer son rythme propre sans essayer de le contrôler.

Maitriser son mental 02

Vous pouvez pratiquer ce mantra n’importe où et n’importe quand. Il est assez utile pour vous aider à vous endormir ou à vous calmer, mais aussi pour vous reconnecter à l’essence de votre être et à l’énergie de l’amour.

Vous pouvez aussi être absolument certain que toutes sortes de pensées vont vous venir à l’esprit. Certaines seront bienvenues, et d’autres non. Certaines frapperont à votre porte encore et encore. C’est comme ça. Ne soyez pas contrarié et ne vous affolez pas. Acceptez simplement cette pensée et autorisez-la à passer. Vous trouvez que vos pensées vous distraient de la méditation sur votre mantra, ramenez simplement votre conscience à votre respiration. Ne vous frappez pas pour cela. Réalisez que c’est le cours normal de l’équation humaine. Votre mental fonctionne. Il fait ce qu’il est censé devoir faire. Appréciez son travail. Soyez reconnaissant qu’il le fasse. Faites de votre mental un ami plutôt qu’un adversaire ou un ennemi. Celui dont le mental est l’ami trouvera la paix alors qu’il souffrira surement dans le cas inverse.

Le Kundalini Yoga vous offre une grande variété de respirations, de moudras, de postures et de pratiques qui vous permettront d’exploiter l’essence de votre être. Ça commence toujours avec un premier pas à faire. Ne soyez pas trop pressé. Vous avez toute votre existence pour en découvrir les joies secrètes et les bénéfices cachés.

Votre vie est un voyage. Il y aura beaucoup d’aventures et de découvertes qui enrichiront votre existence et élèveront votre niveau de conscience et votre aptitude à vous aimer vous-même et à aimer les autres. Le Kundalini Yoga, tout comme les autres formes de yoga, vous aidera tout le long du chemin à enrichir votre vie et à en profiter comme celles des personnes que vous aimez et celles que vous allez rencontrer.

Sat Nam

Categories: Mental, Pratiques.

Tags:

Mentions légales